La maison de retraite médicalisée Pierre Wautriche à Sin-le-Noble inaugurée le 12 Septembre

Un établissement neuf de la fondation Partage & Vie, qui est la continuité d’une longue histoire dans le Douaisis

Publié le 11 septembre 2019
La maison de retraite médicalisée Pierre Wautriche à Sin-le-Noble inaugurée le 12 Septembre

L'histoire de Pierre Wautriche est celle d'un établissement ancré de longue date dans le département. En 1885, Les Petites Sœurs des Pauvres s'installent dans le Douaisis. Elles choisissent la commune de Sin-le-Noble pour construire une structure dédiée à l'accueil de « personnes âgées indigentes ». Un siècle plus tard, la congrégation n'étant plus en mesure de poursuivre son activité, l'établissement ferme ses portes. Il est alors repris par l'association COLE. Sont lancés de grands travaux de mise en conformité qui dureront six ans et au terme desquels la résidence pour personnes âgées Pierre Wautriche voit le jour, renouant ainsi avec l'une des vocations premières de l'établissement.

En 2002, la structure est transformée en EHPAD et deux ans plus tard, elle est reprise par la Fondation Partage et Vie (alors Fondation Caisses d'Épargne pour la solidarité), reconnue d'utilité publique, qui agit pour l'autonomie des personnes fragilisées par l'âge, la maladie et le handicap.

En 2016, afin d'offrir aux résidents une prise en charge toujours plus adaptée à leurs besoins, la Fondation entreprend de restructurer l'établissement. Elle est soutenue dans ce projet par l'agence régionale de santé, le conseil départemental et la mairie. La reconstruction se fait sur un terrain jouxtant l'ancien bâtiment. Les travaux sont conduits par Axentia, le bailleur. Ils s'achèvent en décembre 2017, date à laquelle les résidents emménagent dans leur nouveau lieu de vie.

Un établissement neuf, adapté aux besoins des résidents

Le nouveau bâtiment permet d'accueillir 88 personnes en hébergement permanent.

Les espaces intérieurs conjuguent confort et sécurité. D'une surface de 20 m2, toutes les chambres sont individuelles et équipées d'une salle de bains adaptée aux personnes à mobilité réduite. Un soin particulier a été apporté à l'aménagement des espaces de vie pour offrir aux résidents un cadre chaleureux dans lequel ils peuvent se sentir chez eux. La résidence dispose de vastes baies vitrées, ainsi que de nombreux patios, jardins, terrasses.

Deux unités de vie de 12 places chacune sont dédiées à l'accueil de personnes souffrant de la maladie d'Alzheimer ou de troubles apparentés. Elles permettent de pallier le manque d'infrastructures de ce type dans le Douaisis.

L'établissement comprend également un pôle d'activités et de soins adaptés (PASA) labellisé, dont l'objet est de proposer, en journée, aux résidents présentant des troubles du comportement, des activités sociales et thérapeutiques visant à maintenir leur autonomie.

S'ouvrir sur la vie locale et maintenir des contacts avec l'extérieur sont parmi les priorités des équipes. Des rencontres sont régulièrement organisées avec les élèves des écoles voisines, les associations locales (Les Blouses Roses, Le Cœur sur la patte, L'amicale de la résidence Pierre Wautriche, les centres sociaux...). Un programme d'animations destiné à favoriser l'épanouissement personnel et lutter contre l'isolement est proposé quotidiennement : ateliers mémoire, chant, jeux de société, travaux manuels, lecture du journal, thés dansants, repas à thème, pique-niques, gymnastique adaptée, ateliers thérapeutiques (médiation animale, art thérapie, stimulation sensorielle en espace Snoezelen...), jardinage, sorties au parc, au théâtre, au cinéma, à des expositions...

Attentif à faciliter le parcours de santé des résidents, l'établissement a également signé des conventions avec les opérateurs de terrain : centre hospitalier, centre médico-psychologique, association France Alzheimer. Il entretient des liens de coopération étroits avec le réseau Méotis pour développer l'accompagnement des malades et des aidants, et participe à la coordination gérontologique mise en place par le CLIC de l'arrondissement du Douaisis. L'équipe de direction mène une politique active de formation des salariés pour être en mesure de répondre à l'évolution des besoins des résidents (handicap, désorientation, etc.)


FERMER